06.09.09

La défécation est un acte essentiel et quotidien mais un tabou dans de nombreuses cultures. Dépouillé de ruse, cet état bestial est empli en pudeur. Ce délaissement d'une sincérité profonde est un moment précieux, un temps d'exil où l'on peut s'abandonner.


Mais comment profiter pleinement de cet instant quand on sait que près de cinquante litres d'eau potable sont souillés quotidiennement par chacun pour se débarrasser de nos excréments. L'eau comme l'air est un besoin essentiel pour tout être vivant sur notre planète. Cependant, les principes qui gouvernent l'économie mondiale donnent l'illusion que l'abondance n'a pas de limite. Or, l' eau est une des richesses qui va se tarir à brève échéance.

Eliminer la chasse des toilettes permet d'économiser une quantité d'eau importante et surtout, de renouveler l'humus du sol avec le compost issu de la litière qui reçoit nos excrétions.


Nos déjections ne sont pas des déchets à éliminer, mais font partie intégrante de l'écosystème qui nous fait vivre. Recycler nos déchets organiques nous réconcilie avec la terre. Le compostage est une pratique ancestrale à la pointe du développement durable. Il intègre l'humanité dans le mouvement des lois naturelles car il nous relie à l'humus dont nous sommes issus et auquel nous retournons. Le compost est " l'or brun de la terre".


Pourtant, la peur de la manipulation et de l'utilisation des déjections humaines, d'origine culturelle et psychologique est présente. Il faut donc revoir notre relation à nos excréments. L'excrément est chargé d'une partie importante de la force vitale de celui qui l'a produit, il symbolise une puissance biologique sacrée qui réside en l'homme et qui, évacuée peut être récupérée.


L'utilisation de la toilette à litière biomaîtrisée est un acte responsable, un des sommets de la conscience écologique, à la pointe du progrès vers un monde durable.


En rendant une juste valeur à ce lieu de délaissement des plus banal et quotidien, on donne au cabinet tout le mérite qu'on lui doit. Une qualité d'objet sacré dont la réalisation peut se faire en fonction de chacun selon son désir. La création des TLB (toilette à litière biomaîtrisée) Woodloo est une démarche artistico écologique afin de mettre en valeur un moment d'intimité dénudé de tout artifice.


Mode d' emploi

Le dépôt de cinq centimètres de sciure ou de copeaux de bois dans le fond du récipient au départ, puis l'ajout de deux louches des mêmes matériaux après chaque visite assurent à la litière une absorption de l'excès d' humidité des urines et maintient une aération au sein du contenu. Ce fonctionnement neutralise toutes odeurs désagréables. Le contenu du récipient se vide dans le compost et deviendra un terreau de qualité. L'approvisionnement en sciure ou copeaux se fait facilement dans les scieries ou les menuiseries.

Posté par woodloo à 13:15 - Permalien [#]